Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   
12.07.2012

Foumban-Tournée du Gouverneur de l`Ouest: Ndam Njoya interdit de parole 

II y a sans doute le feu dans la maison. Au détour de la visite de prise de contact du gouverneur de la région de l`Ouest hier, le 10 juillet dernier à Foumban, des observateurs ont pu se rendre compte que tout ne baigne pas dans l`huile. Notamment en constatant qu`avec l`arrivée du patron de cette région, Midjiyawa Bakari, le maire de Foumban, Adamou Ndam Njoya, a été ignoré du programme officiel. On en veut pour preuve les articulations d`un programme ayant mis le maire de cette localité en quarantaine, au profit de Lamère Njankouo, président de la section Rdpc Noun Centre, ancien ministre délégué auprès du ministre des Finances chargé de la programmation du budget, présenté comme étant le porte-parole des populations dudit département, qui devait s`adresser au gouverneur venu prendre le pouls du Noun, suite à sa nomination en mars dernier.

Une attitude de nature à démontrer l`écart qui existe entre les deux personnalités, il a fallu que l`imprésario du jour donne les articulations de ce programme de tournée, pour que les élus locaux de l’union démocratique du Cameroun (Udc) quittent la tribune officielle. Une manière de dénoncer ce qui, à leurs yeux, était considéré comme un hold-up: «C`est malheureux pour notre République, parce que le gouverneur est un responsable du chef de l`Etat, qui dit dans son programme qu`il vient en tournée, et que cette tournée est transformée en meeting, où on met à l`écart les républicains pour imposer une personnalité qui n`est pas un élu du peuple», réplique Zacharie Lamère, premier adjoint au maire de Foumban.

Avant de poursuivre: «Nous avons pensé, en respectant la Constitution, que rester sur place devait cautionner cet acte qui est anti-démocratique. Voilà pourquoi nous nous sommes levés, tous les maires et moi, représentant du maire de Foumban, pour rentrer. Parce que ça ne cadre pas avec la Constitution du Cameroun».

Multipartisme

La guerre est ouverte. Les élus de l`Udc n`acceptent pas l`humiliation. Ils quittent la place des cérémonies au moment où Lamère Njankouo tient des propos mettant en cause la dernière sortie d`Adamou Ndam Njoya à l`endroit du gouverneur de la région de l`Ouest: «Nous apprécions d`autant plus votre visite dans le Noun, que nous n`ignorons pas qu`elle est précédée par des propos irrévérencieux d`un certain responsable local, à votre endroit. Nous les déplorons et condamnons tous...», affirme-t-il. Avant de continuer: «C`est pour cela que nous voulons vous rassurer que ces propos n`engagent que son seul auteur. Et que la grande majorité des populations du Noun désapprouve. Nous vous prions de bien vouloir en rassurer le chef de l`Etat». Dans l`opinion, il y a quelque chose d`anormal. Surtout que depuis le début de la tournée de prise de contact du gouverneur, à partir de Bafang, les maires des différentes localités l`ont accueilli. Même si dans la première vague, ils étaient du parti au pouvoir. L`option ainsi lancée dans le Noun, démontre à suffire que le gouverneur de la région de l`Ouest veut imprimer sa marque. Notamment en faisant prévaloir les rapports entre l`administration publique au détriment d`une donnée politique dans le Noun, où l`Udc d`Adamou Ndam Njoya trône depuis le retour au multipartisme au Cameroun.


Foumban: Au commencement, un violent échange épistolaire

La crise ouverte entre le gouverneur de la région de l`Ouest, Midjiyawa Bakari, et le maire de la commune d`arrondissement de Foumban remonte à une
lettred`observation, avec copie au Minatd, que le premier adresse au second

La crise ouverte entre le gouverneur de la région de l`Ouest, Midjiyawa Bakari, et le maire de la commune d`arrondissement de Foumban remonte à une lettre d`observation, avec copie au Minatd, que le premier adresse au second en date du 24 mai. Le «chef de terre» y écrit: «Vous avez cru devoir adhérer au mot d`ordre de boycott du défilé du 20 mai 2012 lancé par certaines formations politiques de l`opposition [le G7, ndlr] en brillant par votre absence lors des manifestations officielles marquant la célébration de la fête nationale au chef-lieu de votre commune à Foumban».

Midjiyawa Bakari poursuit: «Ce faisant, vous avez privilégié des considérations partisanes, au grand mépris de votre statut de représentant officiel de la commune dans les actes de la vie civile que vous confère la loi N°2004/18 du 22 juillet 2004 fixant les règles applicables aux communes. Elu de toutes les populations de votre commune et appelé à assumer les missions d`intérêt général à vous confiées par l`Etat, qui a primauté sur tout autre groupe d`intérêts, vous avez sombré dans un militantisme servile et dans l`exclusion». Et le gouverneur de l`Ouest de conclure: «Aussi ai-je l`honneur de vous signifier ma vive désapprobation par votre attitude répréhensible lors de la célébration sus évoquée en vous exhortant à vous amender sans délais».

Le 7 juin 2012, Adamou Ndam Njoya répond au gouverneur par un brûlot grandeur nature. Le maire de Foumban et président national de l`Union démocratique du Cameroun (Udc) y estime que le gouverneur ne «prend pas sa fonction au sérieux» en affichant une méconnaissance des textes de la République et en se lançant dans «des écrits qui discréditent l`autorité de l`Etat». Ndam Njoya indique ensuite à Midjiyawa Bakari: «S`il y a des personnes qui ont, depuis des décennies, œuvré pour l`unité nationale, pour la paix dans notre pays, en Afrique et dans le monde, je serai parmi ces personnes, moi, le Dr Adamou Ndam Njoya à qui vous écrivez. Ce nom aurait pu vous amener à réfléchir deux fois et même plus».

Le président national de l`Udc déroule ensuite son curriculum vitae au «chef de terre» allant jusqu`à l`inviter, «pour plus de détails», à se référer auprès des institutions nationales et internationales où il a eu à servir. «Ce n`est pas un gouverneur, quel qu`il soit, qui va se permettre de ne pas respecter tout ce que je représente, et m`écrire n’importe quelle lettre. Le ministre en charge de la tutelle me respecte, le président de la République respecte mes idées tout comme je respecte les siennes mais, me situant sur le terrain politique, je garde toute ma liberté et ne m`en prends point à qui que ce soit. Je ne crois pas que ce soient eux qui vous ont donné des instructions pour m`écrire et si tel est le cas, je ne pense pas non plus qu`ils démentiront ce que je dis», argumente Adamou Ndam Njoya.

Le leader de l`Udc déplore plus loin les mesures de représailles prises par le gouverneur, qui aurait instruit le préfet du Noun de ne pas présider le conseil municipal de la commune de Foumban. «Ce qui se révèle plutôt être en marge de la loi, de l`éthique administrative et du service public, quand bien même, il n`y vient sur invitation du maire que comme observateur, c`est le refus d`un préfet de participer à la réunion du Conseil municipal «parce que le maire n`aura pas été au défilé du 20 mai!» Quelle belle illustration des «considérations partisanes» qui, d`ailleurs vous animent à la lecture de votre lettre».

Georges Alain Boyomo
 

Source: Mutations | Hits: 8430 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  Business Spices "Ngoun" Festivities
( | 04.07.2004 | 17034 hits  | 0 R)

  FOUMBAN : LA CITE TOURISTIQUE S’ECHAPPE DE SES RUINES
( | 04.07.2004 | 12868 hits  | 0 R)

  NGUON 2004 : LE GRAND TREK CULTUREL BAMOUN
( | 04.07.2004 | 10335 hits  | 0 R)

  Nguon : une fête chargée d’histoire
( | 04.07.2004 | 10189 hits  | 0 R)

  Nguon 2004 : entre allégresse et réflexion
( | 04.07.2004 | 10174 hits  | 0 R)

  Festival : Le Nguon sème sa 540e graine .
( | 04.07.2004 | 9958 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |      ... >|



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks