Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   
14.02.2012

LE NOUN DANS LE TEMPS POLITIQUE, LE TEMPS DES CHOIX UTILES, LE TEMPS DE LA RE - FRATERNISATION 

Nous irons tous bientôt voter les députés et les conseillers municipaux. Peut être aussi voterons- nous pour les régionales et les sénatoriales !

J’appréhende le Noun en branle- bas électoral, les uns, avec une forte prise de conscience politique, et derrière eux un leader- qu’on le veuille ou non- charismatique ; les autres, en zombis désabusés, déambulant sans boussole, ou alors carrément sans leader rassembleur ou seulement faisant une unanimité morale autour de lui.

Ceci est le constat que je fais des deux forces politiques en présence dans le Noun : l’UDC et le RDPC.
L’élection présidentielle a été l’occasion pour le RDPC de remonter la pente et de prendre à l’UDC des positions stratégiques qu’elle occupait depuis vingt ans.
Mais l’issue de l’élection présidentielle a surtout mis en exergue les profondeurs abyssales qui séparent le leader de l’UDC de l’atteinte d’un destin national.

Conscient de cela, le leader de l’UDC nourrissait depuis longtemps des alternatives stratégiques : recherche d’alliance gagnante avec d’autres leaders de l’opposition, et renforcement du leadership dans le Noun devant servir de monnaie d’échange pour toute négociation avec le pouvoir. D’aucuns auraient souhaité qu’à l’occasion l’UDC renonçât à sa candidature, et qu’au nom d’un certain intérêt du Noun, ce parti choisît de soutenir Paul Biya. Balloté entre le rêve présidentialiste et le retour à une alliance gagnante avec le RDPC, le leader de l’UDC a joué pour une voie médiane, celle de gagner massivement dans le Noun,- ce qui n’a pas été le cas- et d’offrir ce résultat comme droit d’entrée au gouvernement des Grandes Réalisations. Ne fallait-il pas simplement ne pas se porter candidat et soutenir Biya à l’instar d’autres afin de tout rafler ? Rafler un ou plusieurs postes de ministres, et rafler le mythe de grand leader indomptable dans le Noun, réconciliateur des Bamouns avec eux-mêmes ?

Et le RDPC dans le Noun ! Les chefs de file de ce parti sont allés cahin-cahan vendre l’espoir d’une renaissance de la prospérité du Noun avec la victoire de Paul Biya. Ils Sont allés sans grande cohérence, déjà trop sûr de gagner, dopés par la masse de défection dans le camp adverse. Trop préoccupés à mettre les battons dans les roues les uns les autres, et à monter les sponsors à coup de délation, ils ont ruinés les chances d’une action collective qui rassemble, remotive les troupes et renforce l’espoir. Les chercheurs de postes, au lieu et place de l’intérêt général, n’ont pas eu de postes. Les sponsors hâtifs, méconnaissant les réalités du milieu, ont été déconsidérés et ont perdu leur pouvoir moral. Le camp du RDPC a reçu une douche froide et, hélas, continu à se perdre en diffamation, en délation, en dénonciation honteuse et en retranchement dans des clans qui s’épient et se haïssent copieusement. Il faut louer ici les efforts de quelques un qui tentent de rapprocher les factions rivales, que dis- je ennemies. Tel est le visage du RDPC dans le Noun à la veille des municipales et des législatives.

Dans le camp de l’UDC, c’est moins le charisme du leader qui rassemble que l’intérêt bien compris des acteurs de ce parti. Ils n’ont d’autre issu que de se réconcilier entre eux et d’aller à la reconquête des positions qu’ils occupent dans le Noun depuis vingt ans. Ils sont jusque- là majoritaires dans les mairies. Ils rêvent de reconquérir tous les postes de députés, chacun poursuivant son intérêt intime, la stratégie partisane leur facilitant l’accession à leur rêve face au RDPC désorganisé et sans chef de fil réel ou engagé résolument. Pourtant, aujourd’hui, le RDPC en tant que parti au pouvoir, en tant que chemin d’un nouvel espoir pour le Noun après les échecs répétés du ‘’frères’’ aux différentes présidentielles, pouvait transformer l’essai de la présidentielle en succès populaire lors des échéances à venir. Oui, si l’individualisme, et la célébration de l’égo ne prenaient pas le pas dans ce camp sur l’intérêt général et l’action collective.

Par-dessus tout, et pour la campagne future, épargnons le Noun de combats rangés, ne ressuscitons pas les querelles d’antan, celles qui ont déchirés hier nos familles. Cessons de nous inventer des légitimités historiques contraires à la vérité de l’histoire du Noun. La grandeur du Noun c’est son histoire et sa culture plusieurs fois centenaires qui font l’honneur de tous les Bamouns, sans exception de chapelle politique, l’histoire et les coutumes du Noun qui font partie du patrimoine national du Cameroun, toute chose faisant du Noun une destination touristique enviée.

Oui la politique politicienne doit cesser de déchirer les ressortissants et enfants d’une même grande famille. Dans cette famille, illustre pour son histoire connue au-delà des frontières du Cameroun, et qui fait la fierté de notre pays, il n’y a ni esclaves, ni princes. Épargnons-nous ici tout formalisme sociologique. Nous constituons une grande famille avec des modes de relations où l’on reconnait des ainés et des cadets. Le roi n’est que le représentant coutumier de cette grande famille et gardien tutélaire de sa tradition. Indépendamment de ses choix politiques légitimes, il doit avoir son palais ouvert au peuple, être disponible pour son peuple, ce, dans la vie quotidienne de tous les jours, dans les représentations des images et traditions sociales, tout ce qui se rapporte à la manifestation de nos us et coutumes et que nous avons en partage en tant que Bamoun.

Nos engagements politiques, nos appartenances aux différentes chapelles politiques ne devraient pas nous faire oublier que nous sommes avant tout frères et sœurs, que le seul intérêt véritable pour nous tous, c’est la prospérité de notre département. Les chapelles religieuses ne nous ont pas séparés, pourquoi devrons-nous être séparés à cause de la politique ? Les scènes honteuses des gens qui ne se fréquentent plus, des Bamouns qui s’épient, qui se soupçonnent, ne devraient plus avoir lieu. Où que nous soyons ayons en conscience l’intérêt supérieur du Noun. Ne perdons jamais le sens de l’intérêt collectif. Abandonnons nos ego et démultiplions nos efforts pour montrer à la jeunesse le chemin de l’action pour le développement, le sens de l’initiative. Invitons-les au culte de l’effort et à l’attachement à l’intérêt commun. Ne les instrumentalisons pas. Ne les utilisons pas pour assouvir nos haines.

Quand Dieu choisit quelqu’un d’entre nous, que celui - là devienne assez modeste pour être au service des autres, rien que par sa courtoisie, sa disponibilité, son sens de rassemblement. Acceptons sans rancœur, sans dérision, sans complexe, ce choix de Dieu, et travaillons ensemble. Personne n’a la destinée de ministre….Nous avons tous la destinée de vivre ensemble, et de nous supporter, et de nous soutenir, plus que jamais, de combattre en nous la tendance au mensonge, à la délation, à la médisance, à la jalousie, au dénigrement, à la dérision, à l’égocentrisme.

Maintenant que nous savons vivre en toute civilité, en toute fraternité, chacun ou chacune pourra en toute liberté faire son choix politique. Mais de grâce dessinez le portrait robot de nos conseillers municipaux, de nos futurs députés en fonction de l’éthique de bonne mœurs, de savoir vivre, de capacité de défense des intérêts de nos localités respectives et du Noun. Faites vos choix en fonction des réalités présentes, en fonction des pesanteurs politiques et économiques dans notre pays. Une bonne politique qui veut le bonheur des populations qu’elle entend représenter doit tenir compte de ces réalités, facteurs primordiaux de nos choix.

C’est au nom de ce réalisme politique que je continue à croire, dans le respect du choix des autres, que ma chapelle politique RDPC est la bonne pour emmener les Bamouns à la prospérité, pour les sortir de la précarité, pour ouvrir les portes de l’avenir à notre jeunesse déboussolée. Conscient de la mission si noble de ce parti pour notre département, je prie les représentants du RDPC dans le Noun de mettre au placard leurs querelles sempiternelles, et de s’unir très vite autour des idées fondatrices de l’action collective. Le temps politique aujourd’hui, c’est le temps de réflexion autour des candidats capables d’arracher les fonctions acquises par l’adversaire politique dans un esprit fair-play. C’est dès maintenant que ceux qui se savent représentants du RDPC dans le Noun doivent ranger au placard tout ce qui les sépare, au nom de notre Département, pour se retrouver à l’idée de composer pour un bon profil de nos candidats aux municipales et à la députation. Sans de bons candidats pas de résultat honorable, et la remontée d’hier avec la présidentielle sera un lointain souvenir. De même sans l’entente des meneurs de la troupe du RDPC, les autres vous dameront les pions et vous aurez détruit l’espérance du Noun.

Mes chères frères et sœurs en Noun, ce sont là quelques idées qui traversent mon esprit nostalgique. Je suis loin de vous, mais je cherche à provoquer en vous cette nécessaire réflexion pour un réveil à la conscience de ce que nous sommes: une même famille; de ce que nous avons à faire plus que tout : porter le Noun vers un avenir prospère, dans ce Cameroun que nous aimons tant.

Voici encore le temps politique, le temps de choix utiles, le temps de rassemblement, le temps de l’action, mais surtout le temps de la re-fraternisation. /.



Dr H.KOMIDOR NJIMOLUH
 

Source: Royaumebamoun.com | Hits: 11767 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  48ème Edition de la Fête de la jeunesse: Message du Chef de l`Etat à la jeunesse camerounaise du 10.02.2014 à 20h (Version française et anglaise)
( | 12.02.2014 | 10899 hits  | 0 R)

  IN MEMORIAM: 1994-2014, 20ème anniversaire du décès de la Princesse Nji NDASSA Justine
( | 06.01.2014 | 11661 hits  | 0 R)

  Njudomdi Idriss, le chef de quartier de Manchoutanchouo « Le jeune Bamoun a besoin d’être encadré »
( | 05.01.2014 | 11117 hits  | 0 R)

  Message du Chef de l’Etat à la Nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et du Nouvel An 2014
( | 31.12.2013 | 11413 hits  | 1 R)

  La communauté bamoun de Douala en deuil: le Patriarche Cheick El Hadj Nji Moctar Aboubakar est décédé ce 29.12.2013
( | 29.12.2013 | 13233 hits  | 1 R)

  J&M GROUP, Public Relations Agency basée à Abidjan en Côte d’Ivoire, spécialisée dans les Technologies recherche : 1 ACCOUNT MANAGER pour le Cameroun
( | 24.12.2013 | 10540 hits  | 0 R)

  L’Etat du Cameroun lance un emprunt obligataire par appel public à l’épargne de 50 milliards de F CFA pour le financement des projets de développement
( | 19.12.2013 | 12188 hits  | 1 R)

  Cameroun-Colloque: Le roi Njoya, ce génie
( | 02.12.2013 | 11275 hits  | 0 R)

  Foumbot: Il voulait sacrifier son cadet
( | 26.11.2013 | 11684 hits  | 0 R)

  Du feu au marché central de Foumban
( | 26.11.2013 | 11551 hits  | 1 R)

  La plaquette du Colloque International
( | 23.11.2013 | 12271 hits  | 0 R)

  Colloque International:Place du Roi Njoya dans l’historiographie africaine,... YAOUNDE 27-29 Nov. 2013
( | 18.11.2013 | 12295 hits  | 0 R)

  Douala 1er en deuil : Hommage rendu hier à la conseillère municipale Zénabou Moctar, décédée le 27 Octobre 2013
( | 05.11.2013 | 11782 hits  | 0 R)

  Nécrologie: la Présidente Manshut Zénabou MOCTAR a rendu l´âme!
( | 29.10.2013 | 13309 hits  | 1 R)

  Soirée de l´Ouest Cameroun: Gala et solidarité, organisée par l´ASBAF le 18.10.2013
( | 09.10.2013 | 11689 hits  | 0 R)

  Foumban en ébullition
( | 02.10.2013 | 12878 hits  | 0 R)

  Cameroun: Double scrutin des municipales et des législatives du 30.09.2013.Les jeux sont faits, maintenant les urnes vont parler !
( | 02.10.2013 | 10247 hits  | 0 R)

  Décret Présidentiel: Le salaire du chef (traditionnel) !
( | 17.09.2013 | 11672 hits  | 0 R)

  Nouvelle organisation des Chefferies Traditionnelles
( | 17.09.2013 | 10638 hits  | 0 R)

  NECROLOGIE:
( | 10.09.2013 | 12103 hits  | 0 R)

  Dr Pierre Mbouombouo «Les églises font miroiter de l’espoir»
( | 31.08.2013 | 10265 hits  | 0 R)

  Un Imam assassiné dans son champ
( | 22.08.2013 | 12352 hits  | 1 R)

  Microsoft lance son programme de « Bourses d’études 4Afrika»
( | 21.08.2013 | 11126 hits  | 0 R)

  Le Noun pleure son préfet - Sodea Hamadjida est décédé vendredi soir à Yaoundé des suites de maladie
( | 19.08.2013 | 10587 hits  | 0 R)

  Le ramadan prend fin ce mercredi soir, annonce Dalil Boubakeur
( | 07.08.2013 | 9459 hits  | 0 R)

  COMPRENDRE LE RAMADAN: dix conseils pour éviter de mettre sa santé en danger .
( | 15.07.2013 | 10057 hits  | 0 R)

  Religion : Le Coran traduit en Bamoun
( | 10.07.2013 | 15268 hits  | 1 R)

  Foumban:Ibrahim Mbombo Njoya porté en triomphe
( | 18.06.2013 | 11617 hits  | 4 R)

  Fraude à l’examen BEPC: Trois suspects interpellés au lycée bilingue de Foumbot
( | 12.06.2013 | 11839 hits  | 0 R)

  Mabouo : 50 millions pour l’aménagement du centre de santé
( | 03.06.2013 | 10182 hits  | 0 R)

  Décret du Chef de l`Etat N° 2013/149 du 08 mai 2013 portant nomination des 30 Sénateurs titulaires et leurs Suppléants.
( | 14.05.2013 | 10812 hits  | 0 R)

  Noun: 13 salles de classe pour booster l’éducation
( | 22.04.2013 | 12945 hits  | 0 R)

  Sur la rive gauche du Noun: Affrontements entre Bamiléké et Bamoun
( | 17.04.2013 | 10962 hits  | 0 R)

  Foumban : Un homme interpellé en possession d’ossements humains
( | 17.04.2013 | 10587 hits  | 0 R)

  Réaction: « Une enquête ouverte » Sodea Hamadjida, préfet du Noun.
( | 16.04.2013 | 9896 hits  | 0 R)

  Rive gauche du Noun :Un mort après des affrontements inter ethniques
( | 16.04.2013 | 10731 hits  | 0 R)

  Hôpital de district de Foumban : Trois infirmières interpellées pour détournement
( | 27.03.2013 | 13031 hits  | 0 R)

  Lettre de soutien au Royaume de l´Association des étudiants du Noun de l´Université de Douala(AEND-NDISHUT)
( | 21.03.2013 | 10985 hits  | 0 R)

  Programme des obsèques de Mme LINDOU née NKAGHERE Andrée Elise décédée le 10 Mars 2013 à Njimom (Foumban)
( | 18.03.2013 | 12973 hits  | 0 R)

  Koupa Kagnam:Un médecin au chevet du village
( | 06.03.2013 | 14230 hits  | 2 R)

  Cameroun: Un pasteur meurt au marché de Foumban
( | 13.02.2013 | 12940 hits  | 1 R)

  Projet mont Mbappit: 600 millions de F attendus des bas fonds
( | 08.02.2013 | 9211 hits  | 0 R)

  Après une inspection à Lom Pangar: Le satisfecit des bailleurs de fonds
( | 07.02.2013 | 8467 hits  | 0 R)

  Interview du Président BIYA au sortir de l`Elysée ce 30 Janvier 2013
( | 30.01.2013 | 10820 hits  | 0 R)

  Bafoussam: Six morts dans un accident de la route
( | 29.01.2013 | 13164 hits  | 0 R)

  Noun: Des élus UDC dans l`étau de la justice - Plusieurs cadres du parti interpellés - Deux élus en prison
( | 12.01.2013 | 9482 hits  | 0 R)

  LETTRE OUVERTE A L’ELITE BAMOUN DU CAMEROUN ET DE LA DIASPORA
( | 11.01.2013 | 13387 hits  | 2 R)

  Foumban : Deux conseillers municipaux de la mairie de Foumban déférés en prison à la suite de l’attaque du palais royal
( | 10.01.2013 | 12809 hits  | 0 R)

  Foumban: Ndam Njoya se trompe de palais
( | 09.01.2013 | 14214 hits  | 0 R)

  Des accrochages ont opposé les partisans d’Adamou Ndam Njoya et la garde rapprochée du sultan Ibrahim Mbombo Njoya
( | 03.01.2013 | 11900 hits  | 1 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |      ... >|



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks