Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   
14.02.2012

LE NOUN DANS LE TEMPS POLITIQUE, LE TEMPS DES CHOIX UTILES, LE TEMPS DE LA RE - FRATERNISATION 

Nous irons tous bientôt voter les députés et les conseillers municipaux. Peut être aussi voterons- nous pour les régionales et les sénatoriales !

J’appréhende le Noun en branle- bas électoral, les uns, avec une forte prise de conscience politique, et derrière eux un leader- qu’on le veuille ou non- charismatique ; les autres, en zombis désabusés, déambulant sans boussole, ou alors carrément sans leader rassembleur ou seulement faisant une unanimité morale autour de lui.

Ceci est le constat que je fais des deux forces politiques en présence dans le Noun : l’UDC et le RDPC.
L’élection présidentielle a été l’occasion pour le RDPC de remonter la pente et de prendre à l’UDC des positions stratégiques qu’elle occupait depuis vingt ans.
Mais l’issue de l’élection présidentielle a surtout mis en exergue les profondeurs abyssales qui séparent le leader de l’UDC de l’atteinte d’un destin national.

Conscient de cela, le leader de l’UDC nourrissait depuis longtemps des alternatives stratégiques : recherche d’alliance gagnante avec d’autres leaders de l’opposition, et renforcement du leadership dans le Noun devant servir de monnaie d’échange pour toute négociation avec le pouvoir. D’aucuns auraient souhaité qu’à l’occasion l’UDC renonçât à sa candidature, et qu’au nom d’un certain intérêt du Noun, ce parti choisît de soutenir Paul Biya. Balloté entre le rêve présidentialiste et le retour à une alliance gagnante avec le RDPC, le leader de l’UDC a joué pour une voie médiane, celle de gagner massivement dans le Noun,- ce qui n’a pas été le cas- et d’offrir ce résultat comme droit d’entrée au gouvernement des Grandes Réalisations. Ne fallait-il pas simplement ne pas se porter candidat et soutenir Biya à l’instar d’autres afin de tout rafler ? Rafler un ou plusieurs postes de ministres, et rafler le mythe de grand leader indomptable dans le Noun, réconciliateur des Bamouns avec eux-mêmes ?

Et le RDPC dans le Noun ! Les chefs de file de ce parti sont allés cahin-cahan vendre l’espoir d’une renaissance de la prospérité du Noun avec la victoire de Paul Biya. Ils Sont allés sans grande cohérence, déjà trop sûr de gagner, dopés par la masse de défection dans le camp adverse. Trop préoccupés à mettre les battons dans les roues les uns les autres, et à monter les sponsors à coup de délation, ils ont ruinés les chances d’une action collective qui rassemble, remotive les troupes et renforce l’espoir. Les chercheurs de postes, au lieu et place de l’intérêt général, n’ont pas eu de postes. Les sponsors hâtifs, méconnaissant les réalités du milieu, ont été déconsidérés et ont perdu leur pouvoir moral. Le camp du RDPC a reçu une douche froide et, hélas, continu à se perdre en diffamation, en délation, en dénonciation honteuse et en retranchement dans des clans qui s’épient et se haïssent copieusement. Il faut louer ici les efforts de quelques un qui tentent de rapprocher les factions rivales, que dis- je ennemies. Tel est le visage du RDPC dans le Noun à la veille des municipales et des législatives.

Dans le camp de l’UDC, c’est moins le charisme du leader qui rassemble que l’intérêt bien compris des acteurs de ce parti. Ils n’ont d’autre issu que de se réconcilier entre eux et d’aller à la reconquête des positions qu’ils occupent dans le Noun depuis vingt ans. Ils sont jusque- là majoritaires dans les mairies. Ils rêvent de reconquérir tous les postes de députés, chacun poursuivant son intérêt intime, la stratégie partisane leur facilitant l’accession à leur rêve face au RDPC désorganisé et sans chef de fil réel ou engagé résolument. Pourtant, aujourd’hui, le RDPC en tant que parti au pouvoir, en tant que chemin d’un nouvel espoir pour le Noun après les échecs répétés du ‘’frères’’ aux différentes présidentielles, pouvait transformer l’essai de la présidentielle en succès populaire lors des échéances à venir. Oui, si l’individualisme, et la célébration de l’égo ne prenaient pas le pas dans ce camp sur l’intérêt général et l’action collective.

Par-dessus tout, et pour la campagne future, épargnons le Noun de combats rangés, ne ressuscitons pas les querelles d’antan, celles qui ont déchirés hier nos familles. Cessons de nous inventer des légitimités historiques contraires à la vérité de l’histoire du Noun. La grandeur du Noun c’est son histoire et sa culture plusieurs fois centenaires qui font l’honneur de tous les Bamouns, sans exception de chapelle politique, l’histoire et les coutumes du Noun qui font partie du patrimoine national du Cameroun, toute chose faisant du Noun une destination touristique enviée.

Oui la politique politicienne doit cesser de déchirer les ressortissants et enfants d’une même grande famille. Dans cette famille, illustre pour son histoire connue au-delà des frontières du Cameroun, et qui fait la fierté de notre pays, il n’y a ni esclaves, ni princes. Épargnons-nous ici tout formalisme sociologique. Nous constituons une grande famille avec des modes de relations où l’on reconnait des ainés et des cadets. Le roi n’est que le représentant coutumier de cette grande famille et gardien tutélaire de sa tradition. Indépendamment de ses choix politiques légitimes, il doit avoir son palais ouvert au peuple, être disponible pour son peuple, ce, dans la vie quotidienne de tous les jours, dans les représentations des images et traditions sociales, tout ce qui se rapporte à la manifestation de nos us et coutumes et que nous avons en partage en tant que Bamoun.

Nos engagements politiques, nos appartenances aux différentes chapelles politiques ne devraient pas nous faire oublier que nous sommes avant tout frères et sœurs, que le seul intérêt véritable pour nous tous, c’est la prospérité de notre département. Les chapelles religieuses ne nous ont pas séparés, pourquoi devrons-nous être séparés à cause de la politique ? Les scènes honteuses des gens qui ne se fréquentent plus, des Bamouns qui s’épient, qui se soupçonnent, ne devraient plus avoir lieu. Où que nous soyons ayons en conscience l’intérêt supérieur du Noun. Ne perdons jamais le sens de l’intérêt collectif. Abandonnons nos ego et démultiplions nos efforts pour montrer à la jeunesse le chemin de l’action pour le développement, le sens de l’initiative. Invitons-les au culte de l’effort et à l’attachement à l’intérêt commun. Ne les instrumentalisons pas. Ne les utilisons pas pour assouvir nos haines.

Quand Dieu choisit quelqu’un d’entre nous, que celui - là devienne assez modeste pour être au service des autres, rien que par sa courtoisie, sa disponibilité, son sens de rassemblement. Acceptons sans rancœur, sans dérision, sans complexe, ce choix de Dieu, et travaillons ensemble. Personne n’a la destinée de ministre….Nous avons tous la destinée de vivre ensemble, et de nous supporter, et de nous soutenir, plus que jamais, de combattre en nous la tendance au mensonge, à la délation, à la médisance, à la jalousie, au dénigrement, à la dérision, à l’égocentrisme.

Maintenant que nous savons vivre en toute civilité, en toute fraternité, chacun ou chacune pourra en toute liberté faire son choix politique. Mais de grâce dessinez le portrait robot de nos conseillers municipaux, de nos futurs députés en fonction de l’éthique de bonne mœurs, de savoir vivre, de capacité de défense des intérêts de nos localités respectives et du Noun. Faites vos choix en fonction des réalités présentes, en fonction des pesanteurs politiques et économiques dans notre pays. Une bonne politique qui veut le bonheur des populations qu’elle entend représenter doit tenir compte de ces réalités, facteurs primordiaux de nos choix.

C’est au nom de ce réalisme politique que je continue à croire, dans le respect du choix des autres, que ma chapelle politique RDPC est la bonne pour emmener les Bamouns à la prospérité, pour les sortir de la précarité, pour ouvrir les portes de l’avenir à notre jeunesse déboussolée. Conscient de la mission si noble de ce parti pour notre département, je prie les représentants du RDPC dans le Noun de mettre au placard leurs querelles sempiternelles, et de s’unir très vite autour des idées fondatrices de l’action collective. Le temps politique aujourd’hui, c’est le temps de réflexion autour des candidats capables d’arracher les fonctions acquises par l’adversaire politique dans un esprit fair-play. C’est dès maintenant que ceux qui se savent représentants du RDPC dans le Noun doivent ranger au placard tout ce qui les sépare, au nom de notre Département, pour se retrouver à l’idée de composer pour un bon profil de nos candidats aux municipales et à la députation. Sans de bons candidats pas de résultat honorable, et la remontée d’hier avec la présidentielle sera un lointain souvenir. De même sans l’entente des meneurs de la troupe du RDPC, les autres vous dameront les pions et vous aurez détruit l’espérance du Noun.

Mes chères frères et sœurs en Noun, ce sont là quelques idées qui traversent mon esprit nostalgique. Je suis loin de vous, mais je cherche à provoquer en vous cette nécessaire réflexion pour un réveil à la conscience de ce que nous sommes: une même famille; de ce que nous avons à faire plus que tout : porter le Noun vers un avenir prospère, dans ce Cameroun que nous aimons tant.

Voici encore le temps politique, le temps de choix utiles, le temps de rassemblement, le temps de l’action, mais surtout le temps de la re-fraternisation. /.



Dr H.KOMIDOR NJIMOLUH


REJOIGNEZ NOTRE GROUPE WHATSAPP OFFICIEL MAINTENANT ET RESTEZ INFORME EN TEMPS REEL



 

Source: Royaumebamoun.com | Hits: 21040 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  PEUT-ON PARLER D’AFRICANISATION DE LA DÉMOCRATIE AU REGARD DE L’ACTUALITÉ AFRICAINE CONTEMPORAINE ?
( | 06.04.2024 | 294 hits  | 0 R)

  L´inauguration du nouveau Musée des Rois bamoun aura bel et bien lieu les 12 et 13 Avril 2024
( | 06.04.2024 | 133 hits  | 0 R)

  Nom de domaine, l´essentiel à savoir !
( | 03.04.2024 | 105 hits  | 0 R)

  Le nouveau Musée des Rois Bamoun sera inauguré les 12 et 13 Avril !
( | 19.03.2024 | 52 hits  | 0 R)

  A cœur ouvert avec S.E. Komidor Njimoluh Hamidou l´Ambassadeur du Cameroun en Algérie
( | 11.03.2024 | 296 hits  | 0 R)

  SALON DU LIVRE AFRICAIN DE PARIS 2024 AVEC SAMUEL RENE PEFOURA
( | 11.03.2024 | 826 hits  | 0 R)

  Le Nguon, un fait culturel intemporel au Salon du livre africain de paris
( | 11.03.2024 | 798 hits  | 0 R)

  DE LA COMEDIE DU POUVOIR AU ROMAN DE RANCUNES DANS LE NOUN: LA BATAILLE DES PHOTOS ET VIDÉOS EN POLITIQUE
( | 28.02.2024 | 282 hits  | 0 R)

  LE NGUON EXPLIQUE A MON FILS ...ET PRESENTE AU MONDE : SERGES NGIOUNGA, LE DEVOIR DE TRANSMISSION
( | 23.02.2024 | 333 hits  | 0 R)

  Mélodies: Comment le Pkalum et le Nsoro ont pris le pouvoir
( | 09.02.2024 | 496 hits  | 0 R)

  Echos des Communautés Extérieures/Communauté Bamoun du Nord: Semaine de la jeunesse 2024
( | 05.02.2024 | 290 hits  | 0 R)

  [EXCLUSIF FESTIVAL YARE] RDV CULTUREL LE 17 FEVRIER 2024 A FOUMBAN
( | 03.02.2024 | 714 hits  | 0 R)

  DEBATS DU WEEK-END ET CONFLICTUALISATION DES REVENDICATIONS AU CAMEROUN.
( | 03.02.2024 | 291 hits  | 0 R)

  [Interview] SERGES NGOUNGA : "LE PEUPLE BAMOUN À TRAVERS LE NGUON UNE RICHESSE IMMENSE"
( | 02.02.2024 | 363 hits  | 0 R)

  Le Directeur Général de la BAD pour l´Afrique Centrale visite l´usine de pied de Lom Pangar
( | 31.01.2024 | 301 hits  | 0 R)

  Inauguration du siège de la Fondation Nguon à Foumban: un Centre d´Élan pour la Culture et le Développement.
( | 30.01.2024 | 291 hits  | 0 R)

  DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE: LANCEMENT DES TRAVAUX DE MISE EN PLACE DES CHAMPS SEMENCIERS DE MANIOC DANS l´ARRONDISSEMENT DE FOUMBOT
( | 30.01.2024 | 297 hits  | 0 R)

  L´Association Santé Rurale organise en partenariat avec GEDREPACAM un atelier sur «Comment vivre avec la Drépanocytose»le 15 Février 2024 à Dallas Fou
( | 30.01.2024 | 616 hits  | 0 R)

  Biens culturels exportés illégalement : la France et l’Allemagne lancent un fonds sur la provenance des objets d’Afrique
( | 26.01.2024 | 270 hits  | 0 R)

  Mise en service de l´usine de îeds de Lom Panagr: Les populations confirment l´embellie
( | 24.01.2024 | 262 hits  | 0 R)

  Faris Moumbagna dépose ses valises à Marseille.
( | 23.01.2024 | 375 hits  | 0 R)

  Mise en service de l´usine de pied de Lom Pangar: Une aubaine pour l´économie de la Région de l´Est
( | 20.01.2024 | 404 hits  | 0 R)

  SM le Sultan6Roi des Bamoun convoque l´Assemblée Générale du NGUON pour le 27/01/2024 dans la salle des conférences du Musée des Rois Bamoun à 10H.
( | 20.01.2024 | 253 hits  | 0 R)

  Rapatriement des biens culturels camerounais illégalement exportés en Allemagne
( | 17.01.2024 | 780 hits  | 0 R)

  « L’usine de pied apporte une énergie plus stable » : Théodore Nsangou, directeur général d’Electricity Development Corporation.
( | 15.01.2024 | 500 hits  | 0 R)

  HIOTOIRE: Restitution d´œuvres pillées pendant la colonisation : les trésors de la discorde
( | 15.01.2024 | 273 hits  | 0 R)

  DE L’IMBROGLIO DANS LE NOUN ENTRE LÉGITIMISTES ROYALISTES ET ROYALISTES IMPOSTEURS AU SEUIL DE LA RÉPUBLIQUE.
( | 04.01.2024 | 265 hits  | 0 R)

  Promotion, Valorisation et célébration de la fraternité entre les Ressources Humaines et les talents sportifs du Noun
( | 03.01.2024 | 202 hits  | 0 R)

  Diplomatie traditionnelle: l´association FELENOUN était l´hôte de la Chefferie Traditionnelle de Bona´Anja Siga-Bonjo du Canton Wouri-Bwélé
( | 02.01.2024 | 231 hits  | 0 R)

  PREPARATION DE LA CAN2023 EN COTE D´IVOIRE: ARRIVÉE DES LIONS INDOMPTABLES DU CAMEROUN À DJEDDAH, EN ARABIE SAOUDITE
( | 31.12.2023 | 257 hits  | 0 R)

  LE RITUEL DU NGUON DU PEUPLE BAMOUN PORTE DÉSORMAIS L´ESTAMPILLE DE L´UNIVERSALITÉ.
( | 20.12.2023 | 216 hits  | 0 R)

  Salon international du livre d’Alger: SEM Komidor Njimoluh: «Passer de la pensée à la pratique»
( | 27.11.2023 | 489 hits  | 0 R)

  INSCRIPTION DU NGUON AU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL : Ça Promet.
( | 20.11.2023 | 238 hits  | 0 R)

  QUID DU ROYAUME BAMOUN DANS LA RÉPUBLIQUE ?
( | 01.11.2023 | 501 hits  | 0 R)

  Diaspora/Algérie: La 26ème page du Sila déroule le tapis rouge à l’Afrique
( | 27.10.2023 | 488 hits  | 0 R)

  Ce qu´il faut savoir avant de souscrire à un hébergement web
( | 12.10.2023 | 546 hits  | 0 R)

  Diplomatie : M. Oumar NCHARE, Ministre Plénipotentiaire, a officiellement pris fonction en qualité de nouveau Consul Général du Cameroun à Jeddah.
( | 22.09.2023 | 756 hits  | 0 R)

  Championnat Kagnam Foot Vacances : Le Dr. ingénieur Théodore Nsangou DG/EDC parraine le concept depuis 11 ans
( | 06.09.2023 | 977 hits  | 0 R)

  Foumban : Le programme « Vacances Utiles à Njissé » renforce et prime l’excellence scolaire
( | 05.09.2023 | 1106 hits  | 0 R)

  Vision 2050 pour l’émergence du Noun/ les Leaders religieux et les Chefs traditionnels sensibilisés sur les conséquences du changement climatique
( | 31.08.2023 | 907 hits  | 0 R)

  PROMOTION ET VALORISATION DE NOS TALENTS /AWARDS DE L’AVENIR DU 14 AOUT 2023: EL DABO décroche le prix Spécial de l´Avenir Républicain.
( | 18.08.2023 | 962 hits  | 0 R)

  AUX SOURCES : Cérémonie de jet de lances « Ma’ Nkû » ou la parade des guerriers émérites « Pa Nda Njîne »
( | 07.08.2023 | 704 hits  | 0 R)

  LE SULTAN-ROI SEIDOU NJIMOLUH NJOYA, 18e de la dynastie de Nshare-Yen Modernisateur du Royaume et fédérateur des familles Bamoun.
( | 28.07.2023 | 749 hits  | 0 R)

  Komidor Hamidou Njimoluh, ambassadeur du Cameroun à Alger : «L’Algérie est l’un des moteurs de l’intégration africaine»
( | 28.07.2023 | 845 hits  | 0 R)

  Foumbot : De nouveaux équipements modernes à l´hôpital de District pour le bien-être des patients
( | 05.04.2023 | 1741 hits  | 0 R)

  Sénatoriales 2023: la fièvre de la nomination des 30 Sénateurs par le Chef de l´Etat monte dans le Noun [Quelques éléments d´analyse]
( | 28.03.2023 | 1295 hits  | 0 R)

  EEC DEIDO-VALLEE/Révérend Foundikou Esaïe: «Mon ministère est sous le signe du réveil spirituel»
( | 27.03.2023 | 1306 hits  | 0 R)

  Ascension sociale dans le Noun: Entre compétence des ressources humaines, approche genre et appartenance religieuse.
( | 27.03.2023 | 1342 hits  | 0 R)

  Assemblée nationale : Roger Melingui, nouveau président du groupe parlementaire Rdpc
( | 27.03.2023 | 1339 hits  | 0 R)

  Eglise évangélique du Cameroun: Révérend Foundikou Esaïe pilote Deido-Vallée
( | 27.03.2023 | 1349 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |  16 |  17 |  18 |      ... >|



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks