Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   
04.07.2004

Festival : Le Nguon sème sa 540e graine . 

Michel Ferdinand, à Foumban

Le peuple Bamoun se prépare à célébrer sa culture en décembre prochain.

La prochaine édition du Nguon, la plus grande manifestation culturelle des Bamoun, se célèbre cette année du 10 au 12 décembre 2004. C’est l’essentiel d’une importante déclaration faite le 3 juillet dernier par le sultan des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya, à l’occasion d’une cérémonie dite de lancement officiel d’un rendez-vous devenu biennal depuis quelques temps.
Un événement qui sera à sa 540e édition, et qui sera marqué par l’entrée en scène -ce qui est une innovation- de la commission de communication marketing et relations internationales (Ccmri), que préside Adalbert Ngouloure Mouliom. Laquelle devra, en l’espace des cinq mois à venir, non seulement se déployer pour faire rentrer des fonds nécessaires ; mais également s’atteler à retracer l’historique et l’importance d’une rencontre séculaire. Ce ne sera pas un hasard si, parmi les multiples facettes du Nguon, le shümom, l’écriture bamoun, inventée par le roi Njoya, retienne l’attention et suscite le plus de débats. L’œuvre d’un des célèbres chefs du peuple bamoun du Noun a contribué à valoriser une culture visible sur près de sept siècles. Elle est devenue, peu à peu, le miroir qui peut le mieux rendre compte de la situation actuelle de la descendance de Nchare Yen, celui-là même qui a posé les jalons d’un royaume qui continue à exhiber l’essentiel de son potentiel culturel. Parce que le Nguon marque effectivement des points.
Il marque aussi cette étape décisive pendant laquelle, hommes et femmes s’accordent pour définir la configuration du futur, après s’être livrés à une critique du passé. Car, au-delà des querelles religieuses, les positions fondamentales qui relèvent du Nguon n’ont guère varié. Le débat est de plus en plus porté sur la place publique. D’ailleurs, c’est toute la population qui s’y précipite pour évaluer les différentes contributions: " La manifestation revêt plusieurs aspects. Le Nguon a pour objectif de faire le tour des événements qui se sont déroulés pendant les deux précédentes années dans le royaume bamoun. Là, on observe où il y a eu des insuffisances. Le roi est interpellé, si sa responsabilité est mise en cause. Le peuple essaye de procéder à d’autres critiques. L’avis du peuple ne saurait se concevoir en marge de la vie de la nation camerounaise ", a déclaré le président du comité d’organisation du Nguon 2004, Zacharie Nji Vah, vendredi dernier à Foumban, lors d’une rencontre avec les médias. Pour dire en fait que le Nguon, c’est tout un rituel : le sultan sort de son palais et s’installe sur le trône des grands jours. Un moment où le détenteur du pouvoir traditionnel est appelé à rendre compte de sa gestion, et peut même perdre ses attributs au cas où de graves lacunes pouvant mettre en péril les équilibres de la région sont constatées. C’est aussi un instant de purification.

Histoire
Le Nguon, en réalité, ne date pas d’aujourd’hui. La fête la plus courue dans la zone prend ses racines dans les profondeurs d’un lointain passé. Loin des tentatives de

définition (société sécrète, instrument de musique, grande fête du royaume), le Nguon était au départ réservé aux initiés, d’après un témoin de l’histoire : " Ceux qui sont dans le secret forment une société fermée dont les membres sont tenus d’être discrets sur ce qu’ils ont vu et sur ce qui est décidé ". C’est ainsi que chaque village avait son Nguon, les jumeaux et les notables aussi. De sorte que les Nguon se réunissaient pour préparer une fête unique. C’était alors le moment de dénoncer tous les abus, de réparer les injustices. On en profitait aussi pour payer le tribut au roi. Surtout après la récolte du mil qui était la principale nourriture des Bamoun à l’époque. Chaque contrée en apportait selon ses richesses. Le Nguon était et continue à être l’occasion pour les croyants de louer Allah pour qu’il veille sur la " promotion de l’économie, la redistribution des richesses du royaume, la constitution et la répartition des réserves alimentaires".

Afin que la paix règne, que les maladies cessent et que s’installent la prospérité et la fécondité. Au fil des années, le rassemblement a pris l’allure d’une manifestation de force, d’un défi lancé à l’endroit des peuples riverains du Noun. Ce que le colonisateur français n’a pas du tout apprécié. En 1924, le Nguon est interdit par l’administration coloniale pour des raisons à la fois politique et administrative. Le Nguon est relégué aux calendes grecques. Au point de perdre sa symbolique dans les consciences. Le temps a passé. Le Cameroun s’est progressivement constitué en Etat-nation, le souverain devenant un simple auxiliaire de l’administration. Les mutations sont profondes. Jadis animistes, les Bamoun sont désormais partagés entre l’Islam et le Christianisme. Il fallait donc repenser la formule. Pas peut-être pour revenir au Nguon d’antan, mais à une fête qui devait présenter les exploits d’un peuple inspiré par les parades des grands empires islamiques: Chacun arborait son plus beau costume et de précieux bijoux. Le roi lui-même apparaissait dans une splendide gandoura.

Des cortèges de danseurs, avec des masques d’animaux ou d’hommes sur la tête, traversaient la place des fêtes. Cela se passait comme ça, chaque année, avant l’interdiction. Si bien qu’après sa réhabilitation, le Nguon n’avait plus de périodicité fixe. Le défunt sultan, Seidou Njimoluh Njoya, avait essayé de le convoquer tous les dix ou quinze ans. En 1976 par exemple, il faisait découvrir le Nguon au public, à ses épouses. Parce qu’il faut relever qu’avant cette date, femmes et enfants devaient s’enfermer quand ils entendaient un instrument du Nguon. On a alors franchi l’époque de la modernité, où tout le monde veut avoir un regard sur la marche des affaires du royaume. Où tout le monde veut creuser la réflexion, de manière à savoir comment Nchare Yen avait pu " fédérer des peuples ". Dès lors qu’on sait que deux cents ethnies ont fusionné pour parler une seule langue : le bamoun. Ce ne sera pas de trop si l’on se transportait dans les couloirs d’un passé glorieux pour être mieux outillé, et éviter l’improvisation tout simplement.


REJOIGNEZ NOTRE GROUPE WHATSAPP OFFICIEL MAINTENANT ET RESTEZ INFORME EN TEMPS REEL



 

Source: Mutations | Hits: 13754 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  15 modifications à apporter au Code électoral: Par Njoya Moussa Politologue
( | 22.02.2021 | 29 hits  | 0 R)

  Réformes fiscales: Vers la suspension des commissions à payer aux banques
( | 22.02.2021 | 25 hits  | 0 R)

  Sécurité routière: impliqué dans un nouvel accident, Avenir voyages Sarl fait de grandes annonces
( | 22.02.2021 | 115 hits  | 0 R)

  Avenir Voyage accusé d´avoir encore une fois causé la mort de ses clients
( | 22.02.2021 | 21 hits  | 0 R)

  FOUMBAN: Le Sultan des Bamoun inaugure la porte des tranchées
( | 18.02.2021 | 173 hits  | 0 R)

  Foumban: une déplacée Anglophone violée et tuée
( | 18.02.2021 | 400 hits  | 0 R)

  Dr NJi NGOUPAYOU Inoussa, 1er Adjoint au Sultan Des Bamoun " Sans cette porte des tranchées, le peuple Bamoun est ouvert à toute sorte d´attaque."
( | 17.02.2021 | 144 hits  | 0 R)

  Foumban: Le sultan inaugure la porte des tranchées.
( | 17.02.2021 | 143 hits  | 0 R)

  Mon billet 276: En réplique aux propos de Sa Majesté SOKOUDJOU sur la Porte des Tranchées de Foumban
( | 11.01.2021 | 770 hits  | 0 R)

  Prière oeucuménique : S.M le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya honore la mémoire des victimes de l´accident de Ndikinimeki
( | 04.01.2021 | 447 hits  | 0 R)

  Service interreligieux en la mémoires des disparus de l´accident de Ndikinimeki (Village Nomalé)ce 03.01.2021 à la cour d´apparat de Foumban
( | 03.01.2021 | 412 hits  | 0 R)

  Au moins 37 morts ce 27 décembre dans un accident de la circulation sur l’axe Yaoundé-Bafoussam
( | 27.12.2020 | 415 hits  | 0 R)

  Sa Majesté le Sultan Roi des Bamoun a reçu en audience privée le 20.12.2020, Mme Wouapit Karen 1er Adjoint au Maire de la ville de Limbé.
( | 24.12.2020 | 95 hits  | 0 R)

  Nchout Njoya Ajara: " Je joue au football parce que c’est ma passion "
( | 22.12.2020 | 437 hits  | 0 R)

  Nchout Njoya Ajara à la SOPECAM
( | 22.12.2020 | 458 hits  | 0 R)

  Equipe nationale de football U17 : Le Coach Nji Yerima Jean Claude nommé entraîneur Adjoint.
( | 12.12.2020 | 425 hits  | 0 R)

  DIABETE: "La prévention nous concerne tous et en particulier les personnes à risques…", Dr Sandra Ndam Ngambou,Hôpital Général de Yaoundé[Interview]
( | 10.12.2020 | 562 hits  | 0 R)

  Le système bancaire à l’épreuve des nouvelles formes de la monnaie: par Moise Mounpoubeyi CEO INSIGHT Training & Consulting
( | 10.12.2020 | 570 hits  | 0 R)

  Dr Nji FENJOU: Le plus Républicain des Rois d’Afrique est de tous les combats pour la renaissance africaine...
( | 09.12.2020 | 643 hits  | 0 R)

  Situation tendue à Foumban suite à l’incendie de la porte d’entrée de la ville. Que dit exactement la loi ? Par Moussa Njoya, politologue
( | 07.12.2020 | 1104 hits  | 0 R)

  [Interview exclusive]du DR Njoya Avocat au Barreau de Paris. : Comprendre en droit l’affaire porte d’entrée de la ville de Foumban
( | 06.12.2020 | 1472 hits  | 0 R)

  Nchout Njoya Ajara : La Camerounaise championne de Norvège 2020 !
( | 06.12.2020 | 604 hits  | 0 R)

  FOUMBAN peut-elle se construire en détruisant ses institutions traditionnelles? Par Dr FOUAPON.
( | 06.12.2020 | 481 hits  | 0 R)

  Sabotage du patrimoine culturel Bamoun: Ce sont les Bamoun qui cautionnent l’acharnement de cette femme vis à vis du Roi.
( | 04.12.2020 | 455 hits  | 0 R)

  Elément d´histoire: La porte d´entrée est un symbole,...
( | 03.12.2020 | 478 hits  | 0 R)

  Reconstruction de la porte d’entrée de la ville de Foumban : Bataille entre le Maire et le Sultan
( | 03.12.2020 | 478 hits  | 0 R)

  Mon billet 252: En tradimodernité, En Monarchie, le Roi est la conscience de la législation.Par Dr. Nji MFENJOU
( | 03.12.2020 | 457 hits  | 0 R)

  PORTE DES TRANCHEES DE FOUMBAN
( | 01.12.2020 | 303 hits  | 0 R)

  Cameroun: Très grande incendie à l’entrée de Foumban
( | 30.11.2020 | 446 hits  | 0 R)

  Titamfon Nji Yap Abdou a officiellement pris fonction au cours d´une audience solennelle de la Cour Suprême, ce jeudi, 19 Novembre 2020.
( | 19.11.2020 | 713 hits  | 0 R)

  Nji YAP Abdou nommé Président du Conseil de Discipline de la Chambre de Conciliation et d´Arbitrage du Comité national olympique du Cameroun
( | 17.11.2020 | 550 hits  | 0 R)

  Magistrature: les nouveaux membres de la Cour Suprême ont prêté serment
( | 17.11.2020 | 543 hits  | 0 R)

  Championnats du monde de sambo: Une médaille d’or pour le Cameroun, Seydou Nji Moluh a battu l’Ukrainien Voloshynov Anatolia en finale des +100kgs
( | 11.11.2020 | 696 hits  | 0 R)

  Patrimoine culturel immatériel de l’humanité : communion autour du Nguon
( | 09.11.2020 | 658 hits  | 0 R)

  Sa Majesté le Sultan El Hadj Ibrahim MBOMBO NJOYA souffle sur sa 83ème bougie ce 27.10.2020
( | 27.10.2020 | 813 hits  | 0 R)

  Cérémonie de lancement de la communication sur la candidature pour l´inscription du Nguon au patrimoine culturel immatériel de l´humanité.
( | 24.10.2020 | 766 hits  | 0 R)

  IMPORTANTE COMMUNICATION DU SULTAN-ROI DES BAMOUN
( | 24.10.2020 | 924 hits  | 0 R)

  GUINEA ECUATORIAL: Le chef de l´État reçoit le sultan de Bamoun-Cameroun
( | 23.10.2020 | 786 hits  | 0 R)

  LE PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA REÇOIT LE SULTAN-ROI DES BAMOUN
( | 22.10.2020 | 938 hits  | 0 R)

  Marche du 22 septembre: Dr Edouard Fochivé démolit Me Emmanuel Simh
( | 20.10.2020 | 1099 hits  | 0 R)

  Sultanat Actu: L´Association des anciens élèves du Lycée Sultan Ibrahim NJOYA de Foumban promotion 1970-1986 prime l´excellence scolaire
( | 20.10.2020 | 988 hits  | 0 R)

  Excellence scolaire 2020 à Njindoun: Pari réussi pour la Fondation MAHMOUD AHMED CHERIF (MAC)
( | 19.10.2020 | 904 hits  | 0 R)

  SM.NJIFOU NJIMAH Amadou, Chef du village Manki nommé Directeur de l´hôpital de district de Mbankomo.
( | 17.10.2020 | 995 hits  | 0 R)

  Ambassade du Cameroun au Tchad: Le Premier Conseiller Oumar NCHARE a reçu Samuel Eto´o Fils.
( | 17.10.2020 | 844 hits  | 0 R)

  EXCLUSIF: La diplomatie camerounaise à l´honneur, Mme Yap Mariatou élue secrétaire général de l´OIPC
( | 14.10.2020 | 1301 hits  | 0 R)

  Ngouon Virtuel: La version Covid du chaud culturel Bamoun
( | 11.10.2020 | 754 hits  | 0 R)

  Vie associative/Noun : Coup de pouce majeur du Président LITAKUE aux côtés de l´Association ADEBA NDICHOUT
( | 11.10.2020 | 840 hits  | 0 R)

  Taxes sur les téléphones portables : voici ce que vous pourriez payer dès le 15 octobre 2020
( | 11.10.2020 | 775 hits  | 0 R)

  Kouoptamo/Rentrée scolaire 20-21: MBOUOMBOUO Mamouda Chérif arrosera 03 villages de Kits scolaires
( | 10.10.2020 | 1181 hits  | 0 R)

  Université-CAMES 2020: 03 Fils du Noun à l´honneur, les Professeurs Nji MAPOURE Yacouba, PEFURA YONE et le Maître assistant NJIFOU NJIMAH Amadou
( | 09.10.2020 | 1545 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks