Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   


SIGNIFICATION DU NGUON

 
Traduction : " m’ as-tu appelé ( invité ) pour me montrer le nguon ? " Autrement dit, cet adage est de ceux qu’un Bamun vous sert quand il est dépassé, abasourdi par une situation ou un comportement… qu’il ne pouvait attendre de quelqu’un de



Le Nguon : Une réalité polysémique

" Ufua let Nguon ne me ? "
Traduction : " m’ as-tu appelé ( invité ) pour me montrer le nguon ? " Autrement dit, cet adage est de ceux qu’un Bamun vous sert quand il est dépassé, abasourdi par une situation ou un comportement… qu’il ne pouvait attendre de quelqu’un de confiance. Nguon serait donc quelque chose d’inhabituelle ou, en tout cas, quelque chose qu’on ne dévoile pas n’importe comment, n’importe quand, n’importe ou et devant n’importe qui. Le faire pourrait porter malheur. On n’appelle donc pas un proche pour lui montrer le Nguon surtout quand il n’est pas initié.
Un tout petit coin de voile autour du Nguon n’a été levé qu’en 1976 quand feu le roi NJIMOLUH NJOYA Seidou a décidé de montrer publiquement l’ un des objets sacrés de Nguon à quelques unes de ses épouses. Avant cette date, les femmes et les enfants s’ enfermaient quand ils entendaient au loin un instrument du Nguon.
Mais, au delà de ce coté mystique dont nous reparlerons d’ailleurs, "nguon" apparaîtra, tout au long des tentatives d’ explication qui vont suivre, comme un mot essentiellement polysémique. Société sécrète, instrument de musique, grande fête du royaume. Nguon est tout cela à la fois. Par ailleurs, la conscience collective chez les Bamun lui attribue diverses fonctions.

BRUIT DE VOL

Dans l’imagerie populaire surtout dans le monde des enfants, Nguon rappelle cette insecte au vol lourd et bruyant qu’ils aiment à pourchasser dans les bosquets des villages pour les faire voler au bout des cordes plus ou moins longues, affectionnant la musicalité du bruit de leurs vols. L’insecte male, avec ses mandibules encordées, le " kakandû " , vole plus lourdement et plus bruyamment que la femelle. Les enfants lui donnent donc leur préférence, à l’occasion des battues sur les traces des "Nguon".
La musique de l’instrument " Nguon" ressemble-t-elle au bruit du vol de l’insecte ? sans doute. "Histoires et coutumes des Bamoun" le définit comme l’instrument du "Yu-Njù" … les instruments de musique mystérieux dont se sert le "Vun-Njù" pour se faire entendre… Le plus souvent se sont les cornes de buffles, des flûtes de bambou ou bien des tambours plus ou moins grands…
" Histoire et coutumes des bambun " précise : "ceux qui sont dans le secret forment une société fermée,, dont les membres sont tenus d’être discrets sur ce qu’ils ont vu et sur ce qui est décidé dans les réunions, et c’est la ce qui peut justifier la désignation de société sécrète. Mais ceux qui font partie de cette société sont connus de tout le monde, même en dehors du clan… "Histoire et coutumes…" cite en cela C. FREV : coutumes Africaines, journal des missions évangéliques, 1930.
La société Nguon fonctionne comme une société d’initiés. Il y aura le Nguon de telle ou de telle contrée, avec son "Yu-Njù" .
Mbansié est le "Yu-Njù" de la famille royale, Nguri est celui des princes…
Société mystique, le Nguon "parlera" donc une langue d’initiés. Notamment quand le roi vient à s’en aller, car le roi ne meurt pas chez les Bamun.

ROLES MULTIPLES

L’on trouvera les sociétés nguon impliquées dans les rites Funéraires en mémoire du roi qui n’est plus . Elles détiendront compétence, parmi les rares personnes autorisées à nettoyer le cimetière royal, que ce soit les Nguon des jumeaux ( car ils y avaient droit ), ou ,bien ceux des autres notabilités ( Koms, princes,. Titas… ) auxquels le roi décidait souverainement d’attribuer le Nguon.
Dans la marche des affaires du royaume, les Nguon réunissaient des information s sur l’état des opinions, de sorte qu’au jour de la grande fête du nguon, la lance de la justice, le "Kù-Mùtngu" était plantée devant le roi et devant tout le monde dans les grandes court qui jouxte le palis ; tous les abus étaient dénoncés, les injustices réparées. Et dire qu’on a parlé des conférences nationales comme des inventions des seuls états modernes !
Le coté fête foraine de Nguon faisait converger vers Foumban toutes sortes de richesses du royaume. Chaque contrée apportait selon sa spécialité : les produits de récoltes, de la cueillette, de la chasse, de l’artisanat, etc… Tout y passait.
Certes, tout cela avait fini par prendre les allures de tributs forcés. Le colonisateur en prit d’ailleurs prétexte pour interdire l’une des plus vivante manifestations de culture et d’organisation traditionnelle.
Pour continuer dans le registre de rôles multiples de Nguon citons ceux de promotions de l’économie, de redistribution des richesses du royaume, de constitution et de régulation des réserves alimentaires, de bénédiction pour que règne la paix, que les maladies cessent que s’installent la prospérité et la fécondité.
Nulle doute donc que la restauration de Nguon est, pour les Bamun, une occasion unique de ressourcement pour féconder le présent et préparer l’avenir. Quand bien même les organisateurs des assisses traditionnelles de nguon se ferait un point d’honneur d’en sauvegarder ce que l’histoire a légué, ce forum ne saurait se contenter des seules vues des mystificateurs prêts à tirer profits de leurs rentes de situation sans rien concéder à la modernité. Parmi les "Fon Nguon" qui disent l’état de l’opinion, il devrait y avoir place pour des discours pluriels, sur les problèmes et réalités d’aujourd’hui, ; toutes sensibilités et composantes de la société confondues.

Isaac NJIFAKUE



Hits: 7754

 DANS LA MEME RUBRIQUE
LE NGUON 2006
Le comité national d´organisation, Les actes du Roi, Les Fonanguon, Les projets

LES FETES CHEZ LES BAMOUN
Les fêtes avaient un impact considérable sur le cycle annuel des bamoun. C’est lorsque l’on parle du passé du pays Bamoun que l’on considère à quel point leur éclat et leur faste ont gravé les esprits.

Le Nguon : Elément d’histoire
On suppose que 200 à 300 personnes, femmes et enfants compris, ont franchis le fleuve à la suite du prince Nchare. Celui-ci soumit quelques sept principautés avant de s’établir dans un premier temps à Njimom. L’Etat Bamoun y est proclamé et Djimom de

Le Nguon et ses origines TIKAR
Certes nous venons tous de la vallée du Nil, ce berceau de l’humanité qu’est l’Egypte. Mais plus près de nous, les Tikar qui sont les ancêtres des Bamoun, des Mbamois et des Nso’ descendants originellement des ‘’Boum’’ de la vallée de l’Adamaoua et s

LE ROI ET SES ‘’ 9’’ NGUON
Le NGUON est la plus importante des fêtes traditionnelles Bamoun dont le caractère particulier est la DEPOSITION TEMPORAIRE Du Roi. Ce dernier comme vous venez de le voir est soumis au jugement sans complaisance du peuple érigé en Cour Suprême présid

LA DIMENSION SPACIOTEMPORELLE DU NGUON
Ni prophètes, ni démiurges, ni devins, ils ne sont rien de tout cela. Mais Philosophes, Ingénieurs, Communicateurs Sociologues, Etudiants, Hommes de Dieu et d’Eglise, Hommes de lettres de Culture et d’Agriculture, Hommes de Santé, Administrateurs, Ho

LES INSTRUMENTS DU NGUON
Il y avait quatre vingt dix Nguon sous le règne du roi NJOYA. D’après Manshüt Nsangu Mandù et Nji Lùmbu, on fait encore état du même chiffre aujourd’hui. Mais en réalité, il y a un peu plus d’une centaine de Nguon dans le pays.

LE DEROULEMENT DU NGUON
Le texte du roi Njoya n’a pas clairement décrit le déroulement de la cérémonie du Nguon. L’auteur a surtout insisté sur la liste des produits que la population apportait au palis, ainsi que sur la quantité de nourriture que le souverain offrait aux p

LE NGUON 2005


LE NGUON 2004


   0 |  1 |      ... >|



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks