Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   


Zakari Pekekue : «Offrir des occasions de développement des affaires dans le domaine de la finance islamique»

 
Titulaire d’un Phd, expert-comptable, Docteur en Sciences de gestion et enseignant-chercheur, Zakari Pekekue décline dans cet entretien, les contours du voyage d’études en finance islamique qu’il organise du 12 au 19 avril prochain à Rabat au Maroc.


Titulaire d’un Phd, expert-comptable, Docteur en Sciences de gestion et enseignant-chercheur, Zakari Pekekue décline dans cet entretien, les contours du voyage d’études en finance islamique qu’il organise du 12 au 19 avril prochain à Rabat au Maroc.

Un voyage d’études en finance islamique. De quoi s’agit-il concrètement ?

Dr Zakari Pekekue : Nous voulons donner l’occasion aux personnes et structures intéressées par ce moyen de financement de l’économie, d’une part, de mettre à jour leurs connaissances théoriques au travers d’un colloque et d’une conférence de haut niveau à l’occasion desquels sera fait l’état de l’art, et d’autre part de la finance islamique, de vivre la pratique de la finance islamique au travers de la visite de trois banques islamiques et de la bourse de Casablanca.

Dr Zakari Pekekue parlez-nous de la Finance islamique. Quelles sont les débouchées dans un environnement où les formations professionnalisantes sont généralement tournées vers des secteurs comme l’aéronautique, les transports ou mines et pétrole ?

Dr Zakari Pekekue : La finance islamique est un compartiment de la finance éthique qui réunit les services financiers conformes à la loi islamique fondée sur des principes que sont : l’interdiction de l’intérêt, l’interdiction de l’incertitude, de la spéculation et des jeux du hasard, l’interdiction du financement des activités illicites au sens de la loi islamique (drogue, armement, alcool,…), le partage des pertes et des profits, l’adossement des investissements sur des actifs tangibles (économie réelle). La finance islamique a été créée au 20ème siècle en adéquation avec les principes de l’économie islamique. Elle se doit en théorie de respecter des principes religieux et moraux qui ne considèrent pas le profit comme le seul but. La finance islamique se doit donc de respecter des principes tout en conservant des objectifs de rentabilité. Tout comme elle applique des règles spécifiques à tous les segments de la finance, tels que l’épargne, l’investissement et le prêt. La mise en œuvre et le développement de la finance islamique qui est une alternative à la finance classique, offre des opportunités d’emploi dans le secteur bancaire, dans le secteur de la microfinance ainsi que dans le secteur des assurances.

Pourquoi le Maroc et pas le Mali, le Togo ou la Tunisie par exemple ?

Dr Zakari Pekekue : Le premier voyage d’études que nous organisons a retenu comme destination le Maroc du fait, d’une part de l’expérience et du dynamisme du Maroc dans le développement de la finance islamique en Afrique (présence de plusieurs banques islamiques) et, d’autre part, par le fait que ce pays ait prévu pour l’année 2020 d’importantes activités scientifiques (colloques, conférences,…).

Suffit-il d’être étudiant pour prétendre être du voyage ? Quelles sont les conditions à remplir ?

Dr Zakari Pekekue : Non ! Ce voyage d’études concerne les opérateurs de secteur financier, les responsables des administrations et projets de développement, les enseignants, les chercheurs, les étudiants et toute personne intéressée par la problématique du financement de l’économie camerounaise. Pour faire partie de ceux qui voyagent, il faut détenir un passeport en cours de validité et payer ses frais de participation.

En quoi la participation au colloque international sur la finance islamique prévu dans le programme, est-elle importante pour les participants ?

Dr Zakari Pekekue : La participation au colloque international sur la finance islamique est importante dans la mesure où elle permet aux participants de faire l’état de l’art de la finance islamique et de faire des rencontres qui peuvent leur permettre de développer des partenariats fructueux avec des scientifiques et des praticiens de haut niveau dans le domaine de la finance islamique.

Que répondez-vous à ceux qui estiment que ce voyage n’est ni plus ni moins qu’une opportunité pour les organisateurs de se faire plein les poches ?

Dr Zakari Pekekue : Ce n’est pas le cas. Nous allons gagner de l’argent mais pas au travers des voyages de ceux que nous encadrons aujourd’hui. Actuellement, nous nous attelons à leur offrir des occasions de renforcement de capacité et développement des affaires dans le domaine de la finance islamique. C’est lorsqu’ils seront aptes et bien établis dans ce secteur que nous allons pouvoir gagner de l’argent avec eux en contrepartie des services que nous allons leur offrir en tant que spécialistes de la finance islamique.

De quelle crédibilité jouit Arc-Ismti, Iafig et Majalat consulting ?

Dr Zakari Pekekue : Ce sont ses structures réputées et agréées au Cameroun (Arc-Ismti), au Burkina Faso (Iafig) et au Maroc (Majalat Consulting) qui ont fait leur preuve en matière de formation de courte et de longue durée dans leurs pays respectifs. Je sais que tout le monde a le moyen de le vérifier.

Propos recueillis par Daniel NDING


Hits: 342

 DANS LA MEME RUBRIQUE



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks