Forums   Audios   Vidéos   Downloads   Livre d´or   Contact   Liens   Partenaires   
  Accueil   Actualité   Editorial   Interviews   Histoire   Le royaume   Administration   Communes et As.   Le Nguon   Culture   Littérature   Tourisme   Les Associations   Galeries   VIP   Communauté   Agendas   Annonces   Evénements   Projets   


CEREMONIE D’ACCEUIL DU SENATEUR Ibrahim MBOMB NJOYA, SULTAN DES BAMOUN

 
Il est des moments où les retrouvailles deviennent mémorables, glorieuses, mais aussi émouvantes. Celles de ce samedi 16 juin 2013 sont donc à inscrire dans nos vives mémoires, dans nos annales historiques. En effet, le 8 mai dernier, le Chef de l’Et


Foumban, le 15 juin 2013


 

ALLOCUTION DE CIRCONSTANCE DU SULTAN

Monsieur le Préfet du département du Noun
Messieurs les Sous-préfets
Mesdames et Messieurs les Présidents des Sections RDPC, OFRDPC
Messieurs les chefs supérieurs,
OJRDPC
Dignitaires religieux
Distingués personnalités
Mes chers fils et filles,


Il est des moments où les retrouvailles deviennent mémorables, glorieuses, mais aussi émouvantes. Celles de ce samedi 16 juin 2013 sont donc à inscrire dans nos vives mémoires, dans nos annales historiques. En effet, le 8 mai dernier, le Chef de l’Etat Paul Biya a bien voulu marqué sa constante sollicitude à l’endroit du peuple Bamoun et du département du Noun tout entier, en me désignant comme sénateur du tout premier Sénat Camerounais. Cette bonne nouvelle, vous l’avez accueilli avec vive joie, et à travers une mobilisation tous azimuts, des jours de fêtes se sont succédés dans cette cours, chacun voulant exprimer avec vivacité sa joie et son bonheur, face à cette expression de la bonté du Tout-Puissant. Assurément, ces moments uniques resteront à jamais inoubliables.

Il y’a un peu plus d’un mois que, répondant à cette nouvelle responsabilité républicaine, je suis allé à Yaoundé pour prendre part à la session de plein droit du tout premier Sénat. Evidemment, nous nous sommes manqués. Vous m’avez manqués et je suis sûr que je vous ai manqué. Car, les liens qui existent entre nous, mes chers fils et filles, sont forts et solides. Notre destin est commun depuis 1992, année de mon accession au trône de Nchare-Yen. Et comme je l’ai toujours dit, le peuple Bamoun est pour moi cette précieuse richesse que le Seigneur Tout Puissant a bien voulu m’offrir et je me dois de toujours m’activer pour la sauvegarder et la faire fructifier.

Monsieur le Président de la Section RDPC-Noun Centre,

Je voudrai vous remercier pour vos propos chaleureux de souhait de bienvenue à l’endroit du camarade de votre circonscription que je suis, qui s’est vu adoubé par le Chef de l’Etat, par ailleurs président de notre grand parti. Je peux d’ailleurs comprendre la joie légitime qui est la vôtre en ce moment où votre section compte désormais un sénateur, l’unique du NOUN. Mais au-delà de tout, il me plait de rappeler que cette marque de confiance du chef de l’Etat est le fruit du travail commun de tous les fervents militants et militantes de toute la région de l’Ouest en général et du département du Noun en particulier. Car, je n’oublierai pas de ci tôt la franche collaboration de toute l’élite politique Rdpc de l’Ouest, et des militants de notre parti, lorsqu’en ma qualité de Président de la Commission régionale d’appui aux opérations d’inscription sur les listes électorales, de président de la commission régionale de sensibilisation et d’informations lors des élections sénatoriales ou lors de la campagne RDPC à l’élection présidentielle, j’avais la responsabilité de sillonner les villes de la région de l’Ouest. Grâce à cette franche collaboration, et surtout au sens du résultat positif, nous savourons ces précieux moments.

Et parce que nous parlons de l’engagement de l’Ouest, je voudrai qu’on se souvienne de cette phrase légendaire du président Biya, prononcé lors de sa campagne à l’élection présidentielle de 1997, je cite : « Le Cameroun se fera avec l’Ouest ou ne se ferra pas !». Fin de citation. Pour dire que le Président Paul Biya, en homme de parole, qui ne se dédit ni ne se contredit, nous l’a d’ailleurs prouvé au cours de cette session de plein droit. Ceci à travers l’investiture d’un des sénateurs de l’Ouest au poste de président du Sénat. Je voudrai encore profiter de cette occasion qui m’est offerte, pour saluer l’élection du camarade Sénateur Marcel Niat Njifenji comme président du Sénat, et lui présenter une fois de plus mes vives et chaleureuses félicitations. Cette importante et lourde responsabilité confiée à l’un des nôtres, prouve simplement que c’est la région de l’Ouest toute entière qui a triomphé, et témoigne s’il en était encore besoin de la haute confiance que le Président Biya a placée en cette importante région. Nous lui en sommes infiniment gré.

Au porte-parole des chefs supérieurs, ou des populations,

J’ai été très sensible à vos mots et très touché par l’inquiétude déclenchée par mon séjour prolongé à Yaoundé. Je donc voudrais vous rassurer que c’est bien pour le bien-être du peuple Bamoun que nous y étions. Car si le sénateur représente les Collectivités territoriales décentralisées, il n’en demeure pas moins vrai que ma philosophie ou mon invite permanente et persistante à toujours nous abriter sous l’arbre qui porte les fruits reste d’actualité et nous interpelle tous. Par ailleurs, comme le disait mon feu père le Sultan Njimoluh Njoya Seidou, lorsqu’on est faible, on ne doit plus prendre pour allié un faible, mais un fort. Ainsi, au moment où je vous rassure de ma totale liberté d’aller et de venir, afin que nous réconfortiez les populations, je voudrai aussi vous confier la lourde mission de poursuivre vos campagne de sensibilisation auprès d’elles, dans le but de les amener à identifier la source de notre bien-être commun. J’avais d’ailleurs pris la peine, au lendemain de l’élection présidentielle de 2011, de sillonner les villages, afin de délivrer ce message. Et j’ose croire que nos populations ont enfin pris conscience que le NOUN est un département sinistré, à cause de leur choix politique depuis des décennies. Et n’eut été la magnanimité du Président Biya, nous serions enfoui dans la torpeur. Vivement que les prochaines échéances électorales nous donnent enfin l’occasion de prendre notre destin en main, en opérant un choix politique à même de nous bitumer les routes, de nous aménager les points d’eau, bref d’assurer le minimum vital. 

Mes chers fils et filles,

Votre roi est là ! Je suis de retour après un séjour destiné aux affaires de notre pays, de notre région et bien évidemment de notre département. Comme je vous l’ai toujours dit, je suis le père des enfants. Et parce que vous êtes très nombreux, je dois pouvoir multiplier des ressources pour prendre soin de vous, car que ferai-je en père consciencieux, lorsque vous aurez des problèmes ? Je vous exhorte en retour à combattre le mensonge, à lutter pour la libération du NOUN, pour son épanouissement, pour que,

Vive notre département,
Vive la région de l’Ouest,
Vive le Cameroun et son illustre chef, le Président Paul Biya,

Je vous remercie et que Dieu vous bénisse ! 


 



Hits: 3900

 DANS LA MEME RUBRIQUE
Hommage au lieutenant Frédéric Njilié Fefen
Soldats et sous-officiers, vous ne vieillirez pas comme nous, nous qui vous avons survécu. Par le Dr Vincent-Sosthène FOUDA président du MCPSD

La Hantise !
L’espoir est comme une étrange chose à plumes qui se penche vers notre âme, chante des chansons sans paroles et ne s’arrête jamais tant que vous dormez. Et dès qu’il s’en va, c’est la hantise, la peur de rien, la peur de tout.

Elite du Mfoundi: Le prix de la déchirure
Les conséquences sont nombreuses à cause de la guéguerre qui caractérise les fils et filles du Noun à Yaoundé.

NGUON 2014: DISCOURS DU TRONE DE SA MAJESTE LE SULTAN ROI DES BAMOUN
En cette circonstance solennelle, de la 545ème édition de la fête du NGUON 2014, nous levons nos yeux larmoyant de gratitude vers le Très Haut, qui a bien voulu qu’en ce jour, nous nous retrouvions pour exalter cette glorieuse et difficile épopée,

Ngouon.com : Un partenariat efficace qui concilie la tradition du peuple Bamoun et les TIC
Dans le cadre de nos options prioritaires et stratégiques de transfert positif de la technologie de l’Internet et de promotion d’une image de marque rentable, des valeurs et du potentiel de notre pays,
Le groupe Cameroun Link Communications Network

Royaumebamoun.com est un instrument de communication participative fédérateur de toutes les couches sociales du département du Noun sans distinction.
Six ans après le développement et la mise en ligne du site internet royaumebamoun com.

Les 19 ans de trône du Sultan Ibrahim MBOMBO NJOYA, une trajectoire qu’il faut savoir parcourir
Ce 10 août 2011, le sultan Ibrahim Mbombo Njoya le 19ème Roi des bamoun célèbre le 19ème anniversaire de son accession au trône de N’Chare Yen. Ce jour de l’an 1992, il succéda à son feu père le Sultan NJIMOLUH Seydou NJOYA décédé le 27 juillet de la

Voter c’est un droit et un devoir qu’on exerce et assume en toute responsabilité.
Samedi dernier, la campagne électorale pour la présidentielles du 09 octobre prochain a été lancée sur l’étendue du territoire national et dans la diaspora. Une fois de plus nous sommes appelés à remplir ce devoir citoyen qui concerne et engage l’av

Au-delà des choix politiques, quelle projection peut-on se faire de l’essor économique et social du Noun.
Au lendemain de l’aboutissement du processus électoral du scrutin présidentiel du 09 octobre dernier marqué par la prestation de serment du nouveau président élu le 03 de ce mois de novembre 2011, les discours de remerciement et de prestation de serm

EN EXCLUSIVITE SUR ROYAUMEBAMOUN.COM le DISCOURS DU TRONE NGUON 2012
La 544e édition du NGUON que nous célébrons aujourd’hui, revêt pour le peuple Bamoun une signification particulière. En effet, elle coïncide avec la célébration du 20e anniversaire de notre accession au trône de NCHARE YEN, comme 19e Roi de cette dy

   0 |  1 |      ... >|



Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Royaumebamoun.com
Powered by : CLC-Networks  |   WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks